Les Grands Métiers du Droit

Le Droit regroupe plusieurs “familles” de métiers en France. A la tête il y a les magistrats, à leurs côtés viennent les auxiliaires de justices (avocats, notaires…) puis arrivent les juristes d’entreprises chargés de rédiger divers contrats en fonction des législations. 

Les métiers du droit sont assez prisés et il est compliqué de savoir quel métier effectuer. Le Droit est un domaine où il faut aimer apprendre par coeur des lois et aimer être en veille.
Le Droit résulte de la Justice en France. Il faut aimer devoir prendre des décisions concernant les particuliers ou les entreprises.

Voici une liste des métiers du droit afin d’y voir plus clair dans votre avenir et de vous aider à faire un choix ! 

  • Administrateur judiciaire : lorsqu’une société est prise avec de graves problèmes financiers (Master 1 droit, économie et gestion)

  • Administrateur territorial : haut fonctionnaire de la fonction publique, responsable des services des communes (Niveau licence, concours. Centre nationale de la fonction publique territoriale)
  • Ambassadeur : Vitrine de l’Etat à l’étranger (Niveau Licence, passer le concours de conseiller ou secrétaire des affaires étrangères)
  • Assistant de justice : aide le magistrat du siège, parquet et de la cour de cassation (Master 1 et 2 en droit)
  • Avocat : défend les particuliers et entreprise devant un tribunal (Master 1 de droit au minimum, puis étudier 18 mois en centre régionale de formation professionnelle d’avocats)
  • Chef d’établissement pénitentiaire : met en ouvre la politique de son établissement, prise en charge des personnes faisant l’objet de mesures de privation de liberté. (Ecole nationale d’administration pénitentiaire, accès possible bac+3)
  • Commissaire aux comptes : confirmer la régularité des comptes d’une société (expert comptable ) diplôme école de commerce, master 2 droit)
  • Commissaire de police : responsable d’un commissariat de quartier ou fonctionnaire d’un service de police (au moins 35 ans, titulaire bac +5, intégrer école nationale supérieure de la police puis passer un concours 
  • Commissaire – Priseur : chargé de ventes publiques d’objets faisant suite à des faillites ou saisies. (Licence droit, histoire de l’art)
  • Conseiller d’insertion et de probation : chargé d’étudier à la future réinsertion du détenu. (bac+2 pour intégrer la formation Ecole Nationale Administration pénitentiaire)
  • Contrôleur du travail : contrôler le travail au sein d’une entreprise. (Bac+2 droit- puis institut national du travail de l’emploi, et de la formation professionnelle)
  • Criminologue : expert en judiciaire, sociologue, et psychologue, analyse les différentes formes de criminalité. (Cursus droit pénale en criminologie universitaire)
  • éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse : prend en charge les jeunes en difficulté (école nationale de la protection judiciaire de la jeunesse – accessibilité niveau bac+2)
  • Enquêteur privé : employés par des particuliers pour les cas classiques de disparition ou d’adultères (licence sécurité des biens, et des personnes option enquêtes ^rivées, agent de recherches privées à l’université de Nîmes – Ifar délivre également à bac+2 le titre de détective agent)
  • Fiscaliste : assure que son entreprise respecte toutes les règles en vigueur dans son domaine (master droit fiscal) 
  • gardien de la paix : corps de maitrise et application de la police nationale, maintien de l’ordre public. (concours national, scolarité 1 an, ou concours externe)
  • Gestionnaire de contrats d’assurance :rédiger les contrats, assure tous types de biens. (BTS assurance, DUT carrières juridiques, BAC+3 licence pro assurance master droit des assurances)
  • Greffier des services judiciaires : consigner par écrit les débats et les déclarations survenant lors des audiences. (école nationale des greffes de Dijon, admission bac +2)
  • Greffier des tribunaux de commerce : mémoire du monde de l’entreprise via le registre du commerce et des sociétés qu’il met à jour. (master 1 droit puis stage en greffe de tribunal de commerce)
  • Huissier de justice : convocation, assignation civile, convocation pénale, décision de justice (Master 2 droit ou diplôme reconnu équivalent- essentiellement de la pratique)
  • Juge administratif : intervient dans les litiges opposant particuliers et administrations (issus de l’ENA)
  • Juge aux affaires familiales : spécialiste des contentieux familiaux et notamment en cas de divorce (Ecole nationale de la magistrature)
  • Juge d’instance : s’occupe des affaires dont les enjeux financiers sont inférieurs à 10 000euros. (école nationale de la magistrature, formation sur 31 mois – entrée sur concours après master 1 ou 2 droit)
  • Juge de l’application des peines : intervient après le jugement, bon déroulement des peines en lien avec les établissement pénitentiaires. (école nationale de la magistrature)
  • Juge des enfants : intervient au civil comme au pénal, le juge des enfants se tient aux côtés du mineur en danger (école nationale de la magistrature, formation sur 31 mois)
  • Juge d’instruction : veille à la bonne conduite des dossiers souvent difficiles tels que les crimes ou les délits graves. (école nationale de la magistrature, formation sur 31 mois)
  • Juriste d’entreprise : veiller à ce que leu entreprise travaille et demeure en conformité avec la loi (master 1 droit minimum)
  • Juriste en droit social : appartient au service des ressources humaines d’une entreprise (master 1 et 2 droit du travail, protection social et droit social)
  • juriste en propriété intellectuelle : protége la création (master en droit propriété intellectuelle)
  • lieutenant de police : sous les ordres du commissaire. assure la protection des personnes, biens, et territoires.(licence juridique pour intégrer école nationale supérieur de la police)
  • Médiateur pénal : facilite le règlement amiable de divers litiges pénaux (master ou min bac+3 droit)
  • Notaire et clerc de notaire : officier public , consiste à rédiger des actes officiels et à les authentifier (master 1 en droit, puis master 2 droit national ou la voie professionnelle en centre de formation notariale 
  • Procureur de la république : défend les intérêts de la société et assure l’application des lois (master 1 droit, puis école nationale de la magistrature)
  • Secrétaire juridique : employé au sein d’un cabinet d’avocat, assure des taches classiques de secrétariat (bas assistant manager, dut carrières juridiques, bas assurance, DU secrétariat juridique)
  • Substitut du procureur : chargé d’intervenir lorsqu’une infraction est constaté. (école nationale de la magistrature)
  • Surveillant d’établissement pénitentiaire : chargé de maintenir la sécurité et l’ordre au sein des prisons. (brevet des collèges , concours pour aller à l’école nationale d’administration pénitentiaire)

 

Merci d’avoir pris le temps de voir tous les métiers du droit qui existaient aujourd’hui. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à adresser un message via le site internet dans l’onglet “contact”, ou par email à contact@lecabinetdemarie. 

Besoin de vous aider à faire votre choix ?
Vous ne savez pas si le monde du Droit est fait pour vous ?

Contactez Le Cabinet de Marie, Spécialiste dans l’orientation scolaire et professionnelle, sur Caen et toute la Normandie

Marie SAMASSA

coach en orientation 

scolaire et reconversion 

0631686535

contact@lecabinetdemarie.fr